Une précision au sujet de Françoise Lhéritier

18 janvier 2018
Par Mavrakis

Dans Eléments N° 170, Gabrielle Cluzel cite une certaine Priscille Touraille, « docteur en anthropologie sociale » qui aurait fait récemment beaucoup de bruit dans la mouvance féministe en soutenant la même thèse farfelue. « L’écart de taille entre les hommes et les femmes aurait pour origine l’appropriation de la meilleur nourriture par les mâles ». Entre ces deux dames, qui a la priorité ? Peu importe au fond car une sottise est une sottise comme le montre Gabrielle Cluzel qui relève le cercle logique dont cet argument est entaché. « Elles sont faibles parce qu’elles ont été spoliées, mais c’est bien parce qu’elles étaient faibles qu’on a pu les spolier, non ? »

Laisser un commentaire

Livres

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle.

Badiou est le nom oxymorique d’un libéralisme autoritaire, maoïste et moderniste. Il est aussi le nom d’un philosophe non négligeable sur lequel on peut s’appuyer pour combattre les mauvaises causes dans lesquelles il s’est fourvoyé. C’est ce qu’entreprend Kostas Mavrakis en poursuivant son frère ennemi dans les domaines de la politique, de l’esthétique et de la religion...

Lire la suite ...

Pour l'Art. Eclipse et renouveau

Pour l'Art, éclipse et renouveau

L’art contemporain n’est ni art ni contemporain. Ce syntagme fait occuper la place de l’art tout court par le non-art. Une rhétorique habile est déployée pour présenter comme arriéré ou réactionnaire quiconque ne s’en laisse pas conter car les intérêts à ménager sont considérables . Comment et pourquoi s’est accomplie cette résistible ascension de la barbarie ? ...

Lire la suite ...