Le gros béta de Claude Lévêque

13 septembre 2010
Par Mavrakis

Claude Lévêque expose au Centre d’art de Sète son « Bateau béta » de huit mètres de long imitant un bateau en papier plié. Devant cet objet qui serait charmant dans une maternelle, la journaliste du Monde (10 sept. 2010) Emmanuelle Lequeux ne sait comment exprimer son « émotion à l’état pur ». Pour revêtir de quelque prestige cette plaisanterie puérile, elle intitule son article « Le bateau ivre ». Pauvre Rimbaud ! Que dire devant ce jeu de miroirs où la bêtise de la critique reflète le béta du soi-disant artiste, sinon qu’il n’en faut pas beaucoup à la première pour s’émouvoir ? Je suppose que Lévêque ou un autre lui auraient tiré des larmes de joie en lui montrant une cocotte en papier.

Tags: , ,

Une réponse

  1. JJ Hannot on 29 avril 2016 at 1 h 00 min

    Encore d’accord avec vous, mais je n’ai pas changé d’opinion à propos de ce que vous avez ecrit sur Onfray, l’islam ou les autres dogmes du livre…

Laisser un commentaire

Livres

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle.

Badiou est le nom oxymorique d’un libéralisme autoritaire, maoïste et moderniste. Il est aussi le nom d’un philosophe non négligeable sur lequel on peut s’appuyer pour combattre les mauvaises causes dans lesquelles il s’est fourvoyé. C’est ce qu’entreprend Kostas Mavrakis en poursuivant son frère ennemi dans les domaines de la politique, de l’esthétique et de la religion...

Lire la suite ...

Pour l'Art. Eclipse et renouveau

Pour l'Art, éclipse et renouveau

L’art contemporain n’est ni art ni contemporain. Ce syntagme fait occuper la place de l’art tout court par le non-art. Une rhétorique habile est déployée pour présenter comme arriéré ou réactionnaire quiconque ne s’en laisse pas conter car les intérêts à ménager sont considérables . Comment et pourquoi s’est accomplie cette résistible ascension de la barbarie ? ...

Lire la suite ...