Dialectique du nouveau et de l’ancien

16 février 2010
Par Mavrakis

L’innovation est une catégorie de l’histoire de l’art non de l’esthétique. Elle décide de la place dans une séquence temporelle non sur une échelle de valeurs. Même quand elle est authentique (contrairement à celles qu’on nous offre aujourd’hui) l’effet de surprise qu’elle produit s’use rapidement. « Les paradoxes d’aujourd’hui sont les préjugés de demain » disait Marcel Proust. L’inverse n’est pas faux : les poncifs d’hier ouvrent parfois la voie d’un renouvellement. C’est pourquoi Verdi appelait à revenir à l’ancien y voyant un progrès. Le seul moyen à notre époque d’être à la fois solide et original n’est pas de trouver autre chose que de vieux vêtements à exposer mais de rivaliser avec les classiques.

Tags:

Laisser un commentaire

Livres

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle.

Badiou est le nom oxymorique d’un libéralisme autoritaire, maoïste et moderniste. Il est aussi le nom d’un philosophe non négligeable sur lequel on peut s’appuyer pour combattre les mauvaises causes dans lesquelles il s’est fourvoyé. C’est ce qu’entreprend Kostas Mavrakis en poursuivant son frère ennemi dans les domaines de la politique, de l’esthétique et de la religion...

Lire la suite ...

Pour l'Art. Eclipse et renouveau

Pour l'Art, éclipse et renouveau

L’art contemporain n’est ni art ni contemporain. Ce syntagme fait occuper la place de l’art tout court par le non-art. Une rhétorique habile est déployée pour présenter comme arriéré ou réactionnaire quiconque ne s’en laisse pas conter car les intérêts à ménager sont considérables . Comment et pourquoi s’est accomplie cette résistible ascension de la barbarie ? ...

Lire la suite ...