Archive pour juillet, 2009

La mauvaise foi du snobisme

27 juillet 2009
Par Mavrakis

Des gens intelligents, dont certains sont même sensibles à la peinture, prennent fait et cause pour le prétendu  « art contemporain » et confondent ainsi l’art et le non-art, le beau et le nul, ce qui revient en fait à intervertir le bien et le mal, le vrai et le faux. J’ai toujours été frappé par...
Lire la suite »

Posté dans Société | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

A propos du livre de Marc Fumaroli

8 juillet 2009
Par Mavrakis

Ayant terminé la lecture du livre de Marc Fumaroli Paris-New York et retour, je voudrais vous proposer quelques réflexions et commentaires qu’il m’a inspirés. Son orientation générale est très critique vis-à-vis du prétendu « art contemporain » qu’il lui arrive de qualifier de non-art. En revanche il est favorable au modernisme jusque et y compris l’abstraction et cela malgré la...
Lire la suite »

Posté dans esthétique | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

Marc Fumaroli: la citation du jour

2 juillet 2009
Par Mavrakis

J’extrait du livre de Marc Fumaroli, Paris-New York et retour, un passage dans lequel il est question du livre de Paul Valéry Degas, danse, dessin. Valéry « ose regretter, après Baudelaire, que la hiérarchie des genres, l’étude de l’anatomie, celle de la perspective et les longues recherches préparatoires à la peinture d’histoire académique aient disparu, comme...
Lire la suite »

Posté dans esthétique | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

Livres

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle.

Badiou est le nom oxymorique d’un libéralisme autoritaire, maoïste et moderniste. Il est aussi le nom d’un philosophe non négligeable sur lequel on peut s’appuyer pour combattre les mauvaises causes dans lesquelles il s’est fourvoyé. C’est ce qu’entreprend Kostas Mavrakis en poursuivant son frère ennemi dans les domaines de la politique, de l’esthétique et de la religion...

Lire la suite ...

Pour l'Art. Eclipse et renouveau

Pour l'Art, éclipse et renouveau

L’art contemporain n’est ni art ni contemporain. Ce syntagme fait occuper la place de l’art tout court par le non-art. Une rhétorique habile est déployée pour présenter comme arriéré ou réactionnaire quiconque ne s’en laisse pas conter car les intérêts à ménager sont considérables . Comment et pourquoi s’est accomplie cette résistible ascension de la barbarie ? ...

Lire la suite ...