Archive pour mai, 2009

Note supplémentaire sur le livre de Jean-Louis Harouel

27 mai 2009
Par Mavrakis

J’ai sévèrement critiqué certaines thèses défendues par Jean-Louis Harouel dans son livre La grande falsification. La principale est son explication du déclin de l’art par l’invention de la photographie. Si un procédé mécanique de reproduction des formes visibles pouvait avoir un tel effet, ai-je dit, alors la sculpture aurait disparu dès l’antiquité quand fut...
Lire la suite »

Posté dans esthétique | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

La rupture avec l’art

18 mai 2009
Par Mavrakis

Le mot d’ordre du modernisme a toujours été la rupture; mais avec quoi fallait-il rompre ? Etait-ce avec un style ancien pour introduire un style nouveau ? C’est ce que beaucoup de grands artistes du passé ont fait. Ce dont il s’est agi au vingtième siècle était d’une autre nature. L’idéologie avant-gardiste exigeait le rejet des...
Lire la suite »

Posté dans Art / Non-art | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

Pour conclure sur le livre de Jean-Louis Harouel

13 mai 2009
Par Mavrakis

Dans ma dernière note sur Harouel j’ai fait allusion au « travail acharné » sans lequel aucun talent ne peut porter ses fruits. Des recherches psychologiques récentes menées notamment par Benjamin Bloom et K. Anders Ericsson l’ont confirmé. On trouve une synthèse de leurs conclusions dans The Talent Code de Daniel Coyle. L’opinion contraire a longtemps...
Lire la suite »

Posté dans esthétique | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

Harouel (suite III)

7 mai 2009
Par Mavrakis

Harouel parle de la peinture en négligeant l’invention et la mimésis. Il ignore superbement la première, que les connaisseurs admirent particulièrement dans les dessins des maîtres du baroque et il réduit la seconde à l’exactitude photographique, ce qui rend sa « théorie » tautologique. Dans une nature morte, par exemple, le peintre produit un effet de...
Lire la suite »

Posté dans esthétique | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

A nouveau sur peinture et photographie (Harouel suite)

3 mai 2009
Par Mavrakis

A en croire Harouel, vers 1850, la photographie commence à être pour la peinture un dangereux rival », ce qui aurait été « fatal à beaucoup de peintres ». Lesquels ? Des noms s’il vous plaît! En dépit de l’absence de tout élément de preuve, Harouel insiste et prétend qu’à partir de cette date « la peinture de portraits...
Lire la suite »

Posté dans esthétique | Pas encore de commentaires, soyez le premier »

Jean-Louis Harouel et La grande falsification

2 mai 2009
Par Mavrakis

Jean-Louis Harouel auteur prolifique d’ouvrages de droit d’économie, d’histoire et notamment de Culture et contre-culture (1994) vient de publier La grande falsification. L’art contemporain. C’est un renfort appréciable dans le combat que nous sommes quelques-uns à mener. Je pense à Jean Clair, Jean-Philippe Domecq, Marc Fumaroli, Christine Sourgins, Aude de Kerros. Le principal mérite...
Lire la suite »

Posté dans esthétique | 1 commentaire »

Livres

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle

De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir avec le (XXe)Siècle.

Badiou est le nom oxymorique d’un libéralisme autoritaire, maoïste et moderniste. Il est aussi le nom d’un philosophe non négligeable sur lequel on peut s’appuyer pour combattre les mauvaises causes dans lesquelles il s’est fourvoyé. C’est ce qu’entreprend Kostas Mavrakis en poursuivant son frère ennemi dans les domaines de la politique, de l’esthétique et de la religion...

Lire la suite ...

Pour l'Art. Eclipse et renouveau

Pour l'Art, éclipse et renouveau

L’art contemporain n’est ni art ni contemporain. Ce syntagme fait occuper la place de l’art tout court par le non-art. Une rhétorique habile est déployée pour présenter comme arriéré ou réactionnaire quiconque ne s’en laisse pas conter car les intérêts à ménager sont considérables . Comment et pourquoi s’est accomplie cette résistible ascension de la barbarie ? ...

Lire la suite ...